Cueillette gourmande s’accorde avec halte au gaspillage

Cette année,  exceptionnellement le Rioja a trop donné  de fruits.  Trop? Relativement à la limitation imposée par la dénomination contrôlée. Sur la plupart des ceps,  tous  vendangés, restent encore des grappes magnifiques,  sans pourriture. Alors,  en quelques instants,  je nous ai cueilli quelques bons kilos de trempanillo,  rouge à pulpe dense et sucrée,  autre chose que le raisin de table des magasins.  La vigne commence a être taillée et tous ces kilos,  ou centaines de kilos de délicieux raisins vont être perdus.
Les écoles dans les vignes un jour ? De la promotion pour le self service dans les régions voisines non vinicoles,  pays
basque par exemple? Possibilité laissée aux vendangeurs de cueillir en-dehors de leurs heures de travail et de l’écouler selon leur initiative ? Il faut rêver…

Posté avec WordPress pour Android

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s