Frontière Finlande-Suède à Jietanasvuoma, 5 avril

Au nord de la dernière station touristique, Muonio (comprenez 1-2 hôtels, un supermarché, un garage, un dispensaire ou hôpital), nous n’avons vu plus qu’une ou deux maisons. Nous longeons la Muonionjoki sur 100km, rivière frontière. Jietanasvuoma est essentiellement un garage, parking et loueur de motoneiges. 

Comme les autres, sa boutique fournit:

–un bon buffet, comprenant salades diverses mais en tout cas plusieurs à base de choux, des mets bons mais assez lourds à base de pommes de terre, viande de porc ou de rennes, beaucoup de produits laitiers dans les sauces, dessert, divers pains délicieux, bien foncés et denses ainsi que des pains croustillants que les Finlandais consomment bien beurrés, du jus de baies, thé café. Nous aimons manger dans ces stations service, concentrés de vie, manifestement utilisés aussi par les résidents pour leurs achats

– des médicaments,

– une grande diversité d’outils,

– des gants et autres accessoires grand froid pour la conduite des motoneiges,

– la location de motoneiges,

– des souvenirs ici à la frontière, lainages, peaux de rennes, kuksa (tasse same en bois),

– un magasin général, fournissant les produits alimentaires et de soins courants.

Nous passons la rivière et nous voilà en Suède, la couche de neige est moins importante, il a fait extrêmement doux le jour suivant notre semaine de ski, même un peu de pluie.

Levi-Äkäslompolo-Olos, paradis du ski de fond du 28 mars au 4 avril

Les forêts de pins sylvestres alternent avec celles de bouleaux, beaucoup plus lumineuses, et les traversées de marais ou de lacs, paysages toujours grandioses et apaisants. Les rivières les plus larges sont des « autoroutes » à motoneiges. Les parcours étant bien séparés, ainsi que l’immensité du paysage font que ces engins ne troublent jamais notre tranquilité. Nous avons la chance d’avoir une semaine très ensoleillée, des températures négatives maintenant une bonne neige. 

Les cabanes en chemin vont du refuge à 4 places, toujours avec cheminée pour se chauffer et griller la saucisse chère aux Finlandais, à la buvette servant des repas. Les bancs au soleil recouverts de peaux de rennes et les foyers extérieurs permettent de jolis moments de bronzette du bout du nez! 

Depuis les pistes d’Äkäslompolo et d’Olos, dans le parc de Pallas, vue sur les Tunturis, monts ronds de roche dure ayant résisté à l’érosion glaciaire, émergeant de la taïga. 

Les derniers jours, nous entendons et voyons des rivières partiellement dégelées, des oiseaux, même un très intéressé par nos sandwichs, c’est le printemps à n’en pas douter.

Et au détour d’une piste de ski de fond, nous découvrons la magnifique église d’Äkäslompolo.